À partir du vendredi 20 septembre 2019

« Qui sont mes voisins, que font-ils, quelles sont leurs vies, sont-ils heureux ou pas, d’où viennent-ils ? ».

Ces questions me reviennent sans cesse. Cette curiosité exacerbée justifie naturellement ma démarche photographique.

Je ne pars pas à l’étranger réaliser mes documentaires : je regarde là, juste là, autour de moi.

Je m’invite chez les habitants et j’observe la vie souvent simple, noyée dans ses habitudes et son quotidien.

Quoi de plus banal qu’un repas pris chez soi le soir, à la même heure, même table, même assiette ? Le repas est un acte rempli de symboles, de rituels et de coutumes.

Dans notre société labellisée et standardisée, comment se distingue-t-on les uns des autres ?

Ma photographie donne à voir la matière unique des êtres. Le repas autour d’une table reste sacré dans l’inconscient des Français.

La table est le punctum de l’image.

L’objet devient scène. C’est le lieu de la maison où se joue le théâtre de l’ordinaire.